«

»

nov 24

FISC : un faux e-mail de remboursement ?

FISC

Un faux e-mail de remboursement ?

Vous venez de recevoir un e-mail des impôts vous annonçant qu’ils vous doivent de l’argent. Excellente nouvelle… ou juste une « arnaque » ? Nos conseils…

Un e-mail… En ouvrant votre boîte e-mail, vous lisez ce qui suit : «  Bonjour, après les derniers calculs annuels de l’exercice de votre activité, nous avons détérminer que vous êtes admissible á recevoir un remboursement d’un montant de xxx.xx euro. Nous vous invitons á consulter les démarches a suivre en Cliquant-ici. Merci pour votre compréhension. des réception de votre fiche nous vous contacterons sur le numéro que vous aller fournir. La soumission de dossier non valide ou inscription aprés une certaine limite peut retardé votre remboursement. Vous recevrez prochainement un courrier de confirmation de votre remboursement. LA DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES  ».

Vous cliquez… Vous cliquez donc sur le lien qui vous renvoie alors sur une page vous demandant de renseigner vos coordonnées bancaires.

STOP, c’est une arnaque ! Le phishing ou technique du « hameçonnage » a pour objectif de tromper les internautes afin de leur escroquer des sommes d’argent. Il consiste en l’envoi de messages (courriers électroniques) usurpant l’identité d’administrations (ou de grands organismes) et demandant à l’internaute de fournir des informations personnelles, notamment un numéro de carte bancaire. Le destinataire est le plus souvent invité à se connecter à un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr , ceci en vue d’obtenir un remboursement d’impôt.

Comment reconnaître l’arnaque ? Première chose : le numéro de carte bancaire ne vous est jamais demandé pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt, ni pour compléter vos coordonnées personnelles. Dans tous les cas, si vous deviez percevoir un remboursement, ce serait par chèque ou par virement. Deuxièmement, relisez l’e-mail reproduit ci-dessus. Il est « truffé » de fautes d’orthographes. Une simple « coquille » pourrait passer inaperçue, mais là ! Enfin, soyez attentif aux adresses e-mail et URL, elles ne sont pas celles du fisc.

 

Important!

Conseil. Si vous recevez ce type d’e-mail, supprimez-le, ne l’ouvrez pas et ne cliquez sur aucun lien. Que vous soyez contacté par e-mail, par courrier, ou par téléphone, ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires. Et en cas de doute, contactez directement les impôts.

Une arnaque sévit en ce moment. Soyez très vigilant et ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires en vue d’un remboursement des impôts, que ce soit par e-mail, courrier ou téléphone !

 

Source : Indicator – Groupe Francis Lefebvre